Nouveau devis normalisé : sans code LPP

Début juillet, et avec un bel ensemble, le ROF et la FNOF se sont félicités de la décision de la DSS (Direction de la Sécurité sociale) de ne pas faire figurer les codes LPP sur le devis. Dans le nouveau devis normalisé en effet, ceux-ci seront remplacés par des « codes de regroupements ».

Ces derniers devraient permettre aux complémentaires d’identifier des catégories de prise en charge (exemple : CMU, verres simples ou complexes ou hypercomplexes) sans pour autant transmettre les données de correction visuelle de l’assuré.

Aucune donnée de santé ne sera donc transmise aux OCAM. Certains affirment déjà qu’en l’absence de ces données concernant la puissance des verres et la correction du porteur, les grilles tarifaires des OCAM deviennent sans objet. Et pierre dans le jardin des ophtalmologistes : désormais, l’ordonnance pourra être établie directement par un médecin généraliste. La possibilité existait déjà, mais conditionnée à l’aval de l’ophtalmo. Cette fois, la mesure peut singulièrement libérer le marché dans les zones sous dotées.

« Cette évolution positive résulte du travail mené par les syndicats d’opticiennes et d’opticiens. Tout d’abord, la FNOF a depuis longtemps milité pour limiter la transmission de données de santé aux AMC. Ce résultat a été possible également grâce aux actions du ROF pour le report de l’entrée en vigueur du devis en 2017 (dont le modèle comportait les codes LPP détaillés) et par la signature de l’accord du 100% Santé », s’est félicité André Balbi, Président du ROF (Rassemblement des Opticiens de France).

 

Modèle du nouveau devis normalisé

Ray-Ban : le premier magasin mono-marque ouvre à Paris

Ray-Ban, leader mondial des lunettes vient d’ouvrir sa première boutique à sa marque  rue de Rivoli, à Paris.

 Doté d’un espace d’environ 70 mètres carrés, le flagship est un hommage à l’esprit créatif de la marque, et permet d’offrir une expérience d’achat 100% Ray-Ban.

Chaque détail est empreint de l’esprit de Ray-Ban. Tout est conçu pour améliorer le parcours du consommateur : des tons rouges, des matériaux bruts ou encore de grands murs vidéo LED occupent le devant de la scène en diffusant la dernière campagne de communication #ProudToBelong.

Des outils interactifs permettent aux acheteurs de mieux se familiariser et interagir avec les contenus.

Un catalogue tactile interactif et des tablettes multimédias permettent aux clients de consulter les produits Ray-Ban de façon ludique, tandis qu’une autre surface interactive leur donne l’opportunité de découvrir tous les atouts des verres correcteurs afin de concevoir une paire optique 100 % Ray-Ban.

Le magasin présente les tout derniers modèles de la marque et ses éditions limitées aux côtés des grands classiques, solaires comme optiques, grâce à la présence d’un opticien.

Les 2/3 des Français sont insatisfaits de l’accès à la santé visuelle

 

 Fin mars, Agnès Buzyn, annonçait le lancement d’une mission menée par l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) destinée à améliorer la qualité des soins visuels en France.  Or 2/3 des Français insatisfaits de l’accès aux soins optiques, en raison des délais de rendez-vous ophtalmologique.

38 % des personnes interrogés affirment avoir déjà renoncé à un rendez-vous du fait de ces délais. Des chiffres sont encore plus importants pour les tranches d’âges les plus jeunes : 45 % chez les 18-24 ans, 47 % chez les 25-34 ans. Conséquence : 68 % des Français sont favorables au projet d’élargissement des compétences des opticiens.

Tels sont les principaux enseignements de l’étude ViaVoice, réalisée courant janvier pour le compte de l’AOF (Association des Optométristes de France).  « Cette étude sur la perception des Français de l’accès aux soins visuels montre bien que ces derniers sont prêts au changement ! », se réjouit Yannick Dyant, Président de l’AOF.

 

 

 

 

 

 

 

 

Portes Ouvertes Fresnel

Journée Portes Ouvertes au Lycée Public Fresnel le Samedi 9 février de 9h30 à 17h00.

Le Lycée Fresnel est un Lycée Public Polyvalent, labellisé lycée des métiers de l’optique situé 31 Bd Pasteur dans le 15ème arrondissement de Paris. Le label lycée des métiers de l’optique met en avant la diversité de ses formations permettant aux étudiants de préparer les BTS Systèmes Photoniques, Opticien Lunetier, ainsi que la Licence professionnelle d’Optique et le CQP Opti-Vision par l’une des trois possibilités : Formation initiale, Formation continue et Formation par l’apprentissage. Le Lycée Fresnel offre aussi des formations touchant l’enseignement l’enseignement technologique (BAC STL spcl, STI2D sin et itec) et l’enseignement professionnel (BAC Professionnel optique lunetterie).

Succès pour le C.O.C.2019 : plus que quelques places disponibles (Communiqué)

 Le Congrès d’Optométrie et de Contactologie se tiendra dans quelques jours, les 20 et 21 janvier 2019, au Beffroi de Montrouge en région parisienne. Pour la première fois en 40 ans d’existence, le Congrès d’Optométrie et de Contactologie aura très probablement lieu à guichet fermé, puisqu’il ne reste plus qu’une cinquantaine de place à la vente. « C’est une immense satisfaction de constater que les opticiens sont si nombreux à souhaiter développer leurs compétences en santé, nous souhaitons accompagner tous les opticiens ou optométristes dans cette démarche », déclare Yannick Dyant, Président de l’AOF. Accessible à l’ensemble des acteurs de la filière visuelle (ophtalmologistes, orthoptistes, opticiens et optométristes), il est encore possible de s’inscrire jusqu’à épuisement des places restantes : https://lnkd.in/e47T-qA

Opticien de santé : êtes-vous prêts ?

« Opticien de santé : êtes-vous prêts ? » Tel est le thème cette année du Congrès d’Optométrie et de Contactologie (20 et 21 janvier 2019) qui accueillera cette année tout opticien désireux d’accompagner l’évolution vers l’Opticien de santé.

Programme et inscriptions :

https://optometrie-aof.com/coc2019